• SALAH STETIE

    SALAH STETIE

    Président d’honneur

    Présentation
    Salah Stétié, poète libanais d’expression française (Beyrouth, 1929. Diplomate, comme le furent d’autres poètes, il passe en France une partie de sa vie, représentant notamment son pays à l’Unesco (1963). Célébrant à la fois une langue française très pure et les traditions de la poésie arabe, il est l’auteur d’une œuvre poétique abondante et très dense, où la “réduction” de l’expression et des thèmes visent à l’évocation de l’essentiel humain par des moyens verbaux épurés, la référence à Mallarmé (à qui Stétié a consacré un essai : Mallarmé sauf azur, 1999) s’imposant, du côté occidental. Parmi ses recueils poétiques : L’Eau froide gardée, 1973 ; Inversion de l’arbre et du silence, 1981 ; L’Etre poupée, 1983 (traduit en arabe par Adonis, 1983) ; Archer aveugle, 1986 ; Lecture d’une femme, 1988 ; L’Autre côté brûlé du très pur, 1992. Il est l’auteur de nombreux essais, de recueils d’aphorismes (Signes et singes, 1996), de traductions et présentations de poètes arabes, de textes sur la poésie, la langue, l’art et la calligraphie. Son œuvre manifeste « le désir d’une vigilance et une foi dans la parole de poésie » (Yves Bonnefoy) et se découvre « dans une illuminante complexité » (Giovanni Dotoli, Salah Stétié, le poète, la poésie, 1999).
    Parmi les derniers ouvrages de Salah Stétié, on peut citer Le vin mystique et autres lieux spirituels de l’Islam, (Albin Michel, 2002), Fiançailles de la fraîcheur (Imprimerie Nationale, 2003), Carnets du méditant (Albin Michel, 2003), Fils de la parole, (Albin Michel, 2004), Brise et attestation du réel (Fata Morgana, 2004), Kyôto, le legs et le chemin (Imprimerie Nationale, 2004), Liban (Imprimerie Nationale, 2006), La nuit de la substance (Fata Morgana, 2007), Fluidité de la mort (Fata Morgana, 2007).
    Salah Stétié a reçu en 1973 le Prix de l’Amitié franco-arabe pour Les Porteurs de feu (Gallimard, collection “Les Essais”) ; en 1975, le prix Max Jacob pour Inversion de l’arbre et du silence (Gallimard) ; le Grand Prix de la francophonie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre en 1995 ; le Grand Prix européen de Smeredevo pour son œuvre poétique en 2006 ; le Grand Prix international des Biennales internationales de Poésie de Liège en 2007.
    La collection Bouquins vient de consacrer, sous le titre général En un lieu de brûlure un volume anthologique à l’auteur (Robert Laffont, Paris, 2009), dont le dernier recueil de poésie, Oiseau ailé de lacs vient de paraître chez Fata Morgana en avril 2010.
  •  SAPHO

    SAPHO

    Marraine

    Présentation
    Née à Marrakech, Sapho passe son enfance et son adolescence au Maroc jusqu’à l’âge de 16 ans, puis elle part pour la France et la Suisse avec ses parents. A dix-huit ans, la jeune femme s’installe à Paris et prend le pseudonyme de Sapho, du nom de la poétesse grecque, et début une carrière de chanteuse en 1977 avec l’album Le balayeur du Rex.
    Après s’être attaquée à différents genres littéraires (autofiction, roman, conte), Sapho publie en 2004 aux éditions de La Différence son premier livre de poésie Le livre des quatorze semaines où numérologie, kabbale et Maroc ne sont pas loin et où sa passion de la poésie se retrouve dans tous ses états…
    Elle a ensuite publié, chez le même éditeur en 2009 un recueil Guerre Word Y Plato écrit en quatre mouvements adagio andante allegro furioso.
    Elle a été marraine « naturelle » du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • NOURI AL JARRAH

    NOURI AL JARRAH

    Présentation
    Né à Damas en 1956, il vit en exil, à Londres, depuis 1986. Il dirige le Centre arabe de littérature géographique et la revue Damas. Il a été rédacteur en chef à Beyrouth, Nicosie et Londres pour des revues littéraires et culturelles : Fiker, Alkatibah, Al Rihla. Ses œuvres complètes, composées de deux volumes, ont été publiées en langue arabe en 2008. Après Une barque pour Lesbos et autres poèmes, paru en novembre 2016, les éditions Moires ont publié de lui, dans la collection « Nyx », Le Désespoir de Noé et autres poèmes, toujours dans une version française d’Aymen Hacen. Nouri Al-Jarrah a été élu en avril 2017 à la tête de la Ligue libre syrienne des écrivains indépendants. 
  • NONI BENEGAS

    NONI BENEGAS

    Présentation
    Poète et anthologue, Noni Benegas est née à Buenos Aires et vit à Madrid depuis 1977. Elle navigue, donc, d’un bord de mer à l’autre, d’une eau à l’autre entre deux musiques: celle de l’Argentine et celle de l’Espagne. Elle a écrit cinq livres de poèmes avec lesquels elle a obtenu les prix Platero, Miguel Hernández ainsi que le Esquío. Une anthologie de son oeuvre a été traduite en anglais et publiée en 2007. Son dernier livre, De este roce vivo, est en cours de traduction en français et en italien. Durant l’automne 2009, elle a été écrivaine- résidente à la Villa Yourcenar, dans le Pas de Calais.
  • MOHAMMED BENNIS

    MOHAMMED BENNIS

    Présentation
    Né à Fès en 1948, Mohamed Bennis est venu très jeune à la poésie arabe, grâce aux poèmes qu’aimait lui réciter sa grand’mère. Enseignant à l’Université de Rabat, et cofondateur des éditions Toubkal, il est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages de poésie, de prose, d’essais et de traductions, et fait partie de ceux qui ont modernisé la poésie marocaine. Il est également membre fondateur de la maison de la poésie au Maroc, qu’il a présidée de 1996 à 2003.Mohammed Bennis a reçu en 1993 le Grand Prix du Maroc du livre pour son recueil Le don du vide dont la traduction italienne a été saluée par le Prix Calopezzati en 2006 ; il a également été lauréat du grand Prix Atlas de traduction en 2000 pour son recueil Un fleuve entre deux funérailles.
    Il a été membre du Comité international de coordination du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • MARIANNE CATZARAS

    MARIANNE CATZARAS

    Présentation
    Marianne Catzaras est née en Tunisie de parents grecs. Après des études de littérature, elle se consacre à la poésie et à la photographie. Elle a publié des recueils édités en Tunisie et mis en voix par des actrices de renom telles Jalila Baccar ou Anne Alvaro. Elle traduit depuis quelques années les poètes grecs contemporains. Elle expose aussi en France, Allemagne, Algérie, Tunisie… En tant qu’animatrice et poète, elle prépare les rencontres poétiques accompagnant aussi ses installations visuelles (New-York en 2012, Marseille capitale culturelle en 2013). Elle a publié un carnet d’artiste dans l’anthologie La poésie des arts parue en 2014 aux éditions Bruno Doucey. Elle fait partie de l’équipe des animateurs du Festival depuis 2009.
  • CASIMIRO DE BRITO

    CASIMIRO DE BRITO

    Présentation
    Né en 1938 à Loulé, Casimiro De Brito est poète, romancier, conteur, traducteur et essayiste. Il a publié quelque quarante titres depuis 1957 et ses textes ont été traduits en 27 langues. Il a participé au mouvement Poesia 61 qui a changé le cours de la poésie portugaise contemporaine. Il a reçu plusieurs distinctions dont le Pen Club de Poésie, pour Opus Affettuoso, et le Prix International de Poésie Léopold Sédar Senghor, pour son travail poétique. Ses qualités d’écrivain lui ont valu d’être nommé, entre autres, président de l’Assemblée Générale du Pen Club, de l’Association Européenne pour la promotion de la poésie ou encore Ambassadeur de Paix.
    Il a été membre du Comité international de coordination du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • CATHERINE FARHI

    CATHERINE FARHI

    Présentation

    Née dans un Caire encore cosmopolite, agrégée d’arabe, Catherine Farhi a grandi à Paris dans le milieu littéraire et surréaliste égyptien en exil avant de retourner vivre en Égypte. Héritière littéraire de Georges Hénein (écrivain, poète, chef de file du mouvement surréaliste égyptien et ami de Bonnefoy, Breton et Michaux), elle est spécialiste de littérature arabe et du réformisme musulman. Elle a traduit de nombreux poètes et auteurs arabes contemporains et enseigné la littérature arabe à Sciences-po. Elle a dirigé les Bureaux du Livre des ambassades de France du Caire et de Tunis où elle a présidé à la traduction d’oeuvres majeures françaises et arabes et organisé de multiples rencontres entre auteurs des deux rives. Elle vit aujourd’hui à Paris où elle dirige le célèbre New Morning, dans lequel elle organise régulièrement des rencontres poésie / musique. Elle fait partie du Comité international de coordination du Festival et de l’équipe des animateurs depuis sa création en 1998. 

  • OZDEMIR INCE

    OZDEMIR INCE

    Présentation
    Özdemir Ince est né en 1936 à Mersin, en Turquie. Poète et essayiste, il est aussi chroniqueur du quotidien d’Istanbul Hürriyet, et traducteur.
    Il a notamment traduit en turc Aloysius Bertrand, Lautréamont, Rimbaud, Cavafis, Séféris, Ritsos, Alain Bosquet , Adonis et Abdellatif Laabi.
    Özdemir Ince a publié de nombreux recueils et essais dont Mani est vivant (Al Manar, 2005) qui a reçu le Prix Max Jacob Etranger en 2006. Il est membre correspondant de l’Académie Mallarmé depuis 1983, Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres depuis 1990 et membre de l’Académie Européenne de Poésie depuis 2005.
    Il a été membre du Comité international de coordination du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • ANTOINE JOCKEY

    ANTOINE JOCKEY

    Présentation
    Né à Beyrouth en 1966, Antoine Jockey a vécu à Paris de 1990 à 2016. Aujourd'hui, il partage sa vie entre Sète et New York. Traducteur en français d’importants poètes arabes tels que Abdul Kader El-Janabi, Wadih Saadeh, Paul Chaoul, Sargon Boulus Abbas Beydoun et Salim Barakat, il est aussi critique littéraire au quotidien arabe AI-Hayat. Il a fait partie de l’équipe des animateurs du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • VENUS KHOURY-GHATA

    VENUS KHOURY-GHATA

    Présentation
    Née au Liban, Vénus Khoury-Ghata a publié vingt romans et autant de recueils poétiques. Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix parmi lesquels Le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres, le Prix Apollinaire et le Prix Mallarmé. En 2009, elle a reçu le Grand Prix de la Poésie de l’Académie Française pour Les Obscurcis (Mercure de France). Sa dernière publication, La fille qui marchait dans le désert, est parue en 2010 au Mercure de France.
  • DANIEL LEUWERS

    DANIEL LEUWERS

    Présentation
    Né en 1945 à Beaumont-sur-Oise, Daniel Leuwers est l’auteur d’une dizaine de recueils et de nombreux livres d’artistes. Il est à l’origine de la collection des « livres pauvres », exposée dans de nombreux pays (dans laquelle se retrouvent des poètes comme Bonnefoy, Dupin, Nimrod et des peintres comme Buraglio, Cortot ou Viallat).
    Il est membre de l’Académie Mallarmé et du jury de plusieurs prix de poésie. Vice-président du Pen Club français, il préside également l’Association internationale de la critique littéraire (AICL) et le Grand prix de la critique littéraire. Ses travaux critiques portent sur la poésie, de Rimbaud à aujourd’hui.
  • KOLJA MICEVIC

    KOLJA MICEVIC

    Poète-Traducteur de poésie serbo-croate

    Présentation
    Kolja Mićević est l’auteur de neuf recueils de poésie en serbe et autant en français, de trois essais en serbe sur la poésie et la traduction (Constantes et Variables, N. d. T. et La Légende africaine), de trois essais musicologiques (Mozart, Le crime de Marie-Thérèse, Mozart rencontre Scarlatti, Monde, Bonne nuit, Les cantates de Bach), et d’une Histoire de la Musique, de Pythagore à Bach, en quatre volumes. Il a traduit La Comédie de Dante Alighieri, en français (1998) et en serbe (2007), ainsi que les Œuvres poétiques complètes d’Edgar Allan Poe en serbe et de Francè Prešeren, poète slovène en français. 
    Il est surtout traducteur des poètes français – Les Troubadours et, entre mains autres, Charles d’Orléans, Christine de Pisan, François Villon, Maurice Scève, La Fontaine, Victor Hugo, Charles Baudelaire, Jules Laforgue, Stéphane Mallarmé, Paul Valéry, Guillaume Apollinaire, Victor Segalen. 
    Il est également auteur de plusieurs anthologies de la poésie française. Ses dernières traductions publiées sont consacrées à la poésie du Haut Moyen Âge, Philomène, Lancelot et Perceval de Chrétien de Troyes, les Lais de Marie de France, Le roman de la rose de Guillaume de Lorris, Le voir dit de Guillaume de Machaut, Tristan et Iseult de Béroul, etc. En 1988, il a reçu la médaille vermeille de l’Académie française pour le rayonnement de la culture française dans son pays. 
    Depuis 1992 il vit à Paris. Il fait partie du Comité international de coordination et de l’équipe des animateurs du festival depuis 1999.
  • PIERRE OSTER

    PIERRE OSTER

    Présentation
    Né à Nogent-sur-Marne en 1933 et d’origine luxembourgeoise, il publie Premier poème dans Le Mercure de France en 1954, suivi peu après de Quatre Quatrains gnomiques dans La Nouvelle Revue française. Son premier recueil, Le Champ de mai, paraît l’année suivante et reçoit le Prix Felix Fénéon, de même que Solitude de la lumière recevra en 1958 le Prix Max Jacob. Il publie ensuite de nombreux recueils, Un nom toujours nouveau, 1960 ; La Grande Année, 1964 ; Les Dieux, 1970 ; Pratique de l’éloge, 1977 ; Le Murmure, 1982 ; L’Hiver s’amenuise, 1990 ; L’Ordre du mouvement, 1991 ; Requêtes, 1992 ; Une Machine à indiquer l’univers, 1992 ; Alchimie de la lenteur, 1997 ; Le Savoir de la terre, 1998. Une œuvre en quelque sorte couronnée en 2000 par une anthologie, Paysage du Tout, publiée dans la collection « Poésie » chez Gallimard. Dans son dernier recueil, Pratique de l’éloge paru en 2009 chez Gallimard, Pierre Oster évoque "ce qu’il doit, et à qui" par de courts textes de prose.
  • CLAUDIO POZZANI

    CLAUDIO POZZANI

    Poète

    Présentation
    Claudio Pozzani, poète, romancier et artiste est né à Gênes en 1961. Ses poèmes ont été traduits et publiés dans plus de dix langues, reflétant une longue et intense activité de lectures et de spectacles à l’étranger.
    Il a fondé en 1995 le Festival international de poésie de Gênes, Parole Spalancate, qu'il dirige toujours. Ses derniers livres sont le CDbook La Marche de l'ombre, l'essai L'orlo del fastidio et le livre de poèmes Spalancati spazi - Poésie 1995-2016 publié par Passigli Editore. En France, il a publié Saudade & Spleen (Lanore Éditions), Cette page déchirée (Al Manar) et le roman Kate et moi (Éd. La Passe du vent).
  • VICTOR RODRIGUEZ NUNEZ

    VICTOR RODRIGUEZ NUNEZ

    Présentation
    Coordination Méditerranée d’Outre-Atlantique
    Víctor Rodríguez Nuñez est né à La Havane en 1955. Avant tout poète et journaliste, il est aussi critique et traducteur. Il a publié onze livres de poésie, presque tous primés dans son pays, au Mexique, au Costa Rica et en Espagne. Pendant les années 1980, il fut rédacteur en chef de la revue culturelle cubaine El Caimán Barbudo et est actuellement professeur associé de littératures hispaniques au Kenyon College, aux Etats-Unis. Ses poèmes ont été traduits dans plusieurs langues ; L’étrange odeur du monde est publié en français en 2011.
  • ANTOINE SIMON

    ANTOINE SIMON

    Poète

    Présentation
    Antoine Simon est né il y a bientôt 74 ans dans le but avoué de se vouer à la poésie au point de faire partie du comité international et de l'équipe d'animation du festival "Voix Vives". Il propage par ailleurs la poésie dans de nombreux festivals, en voix en corps et en mots, en France et ailleurs. Publie peu mais se porte bien. Merci pour lui.
  • FRANK SMITH

    FRANK SMITH

    Poète

    Présentation
    Artiste du langage, Franck Smith est écrivain, poète et réalisateur, vidéaste. Il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève). Il a publié une douzaine de livres, parmi lesquels : Guantanamo (Seuil, Paris, 2010) et les Figues Press ( Los Angeles, 2014) sacré meilleur livre de poésie de l’année par The Huffington Post,  « un texte mutant, errant aux confins de Kafka, Lyotard et WC Williams » (Avital Ronell). 
    Derniers livres parus : Katrina, Isle de Jean Charles, Louisane (Éditions de l’Attente, 2015); Fonctions  Bartleby, bref traité d’investigations poétiques (éd. Le Feu Sacré, 2015) et Le Film des visages (édition pleine page, 2016).
    Il réalise également des films ou ciné-poésie, dont notamment Le Film des visages, commande du centre Pompidou, et Les Films du monde/19 cinétracts, présentés dans le cadre du festival Hors Piste 2016. Il est aussi producteur-radio ( il a longtemps collaboré à France Culture où il a co-dirigé l’Atelier de création radiophonique de 2001 à 2011), et éditeur/codirecteur de la collection de livres CDs d’artistes ZagZig qu’il a fondée aux éditions Dis Voir. Il fait partie du comité international de coordination et de l’équipe des animateurs du Festival depuis 2010. 
  • XEVAHIR SPAHIU

    XEVAHIR SPAHIU

    Présentation
    Coordination Balkans
    Originaire du sud de l’Albanie où il est né en 1945 et diplômé de littérature albanaise en 1967, Xhevaïr Spahiu n’est pas seulement connu dans les domaines du journalisme et de la traduction (en grec et en français), il figure avant tout comme l’un des poètes les plus importants d’Albanie. Dès 1973 sa poésie lui attire les foudres du régime politique, notamment avec le poème Jetë (Vivant) qui lui vaudra une interdiction de publication de deux ans. Son recueil Zgjimi i thellësive (L’éveil des profondeurs) de 1979 ne fut pas mieux reçu, et dut être retiré de la vente. Mais l’Union des Ecrivains Albanais lui décerna le Prix Migjeni en 1987 et en 1991 pour ses recueils Nesër jam aty (Je suis à vous demain) et Kohë e krisur (Eclat du temps). Quant à ses parutions Heshtje s’ka (Il n’est pas de silence) de 1989 et Ferrparasja (L’enfer-paradis) de 1994, elles reçoivent respectivement la Palme des Floralies Nationales et le Prix National des Lettres. C’est après la chute du régime en 1993 qu’il est nommé secrétaire de l’Union des Écrivains, dont il deviendra le président cinq ans plus tard.
    Il a été membre du Comité international de coordination du festival Les Voix de la Méditerranée de Lodève jusqu’en 2009, avant que l’équipe ne se déplace à Sète pour poursuivre l’aventure avec Voix Vives.
  • IOSSIF VENTURA

    IOSSIF VENTURA

    Présentation
    Iossif Ventura, né à La Canée de Crète, vit et travaille à Athènes. Il dirige la revue électronique Poeticanet (www.poeticanet.gr). Il a publié cinq livres de poésie ainsi qu’une anthologie de poésie hébraïque du Moyen -Âge. Certains de ses textes ont été traduits en anglais, français, serbe et en hébreu. Il a collaboré à plusieurs revues littéraires et est membre du conseil administratif de la Société des Ecrivains Grecs.
  • GHASSAN ZAQTAN

    GHASSAN ZAQTAN

    Présentation
    Né à Beit près de Bethlehem, Ghassan Zaqtan vit aujourd’hui à Ramallah, en Palestine, après avoir vécu en Jordanie, en Syrie et en Tunisie. Auteur de nombreux recueils de poésie, dont Early morning (1980), Old reasons (1982), Light sky (1992), Coal chronology (2003), il a aussi écrit un roman, Describing the past (publié en Jordanie en 1995), et des scripts pour des films documentaires. Ses oeuvres ont été traduites en français, anglais, portugais, espagnol, chinois, norvégien et italien. Ghassan Zaqtan est le cofondateur et directeur de la Maison des Poètes à Ramallah, et le directeur général du département de la Littérature et de l’édition du Ministère de la culture palestinien.
    Son dernier recueil, Suppléments au passé, traduit par Jean-Charles Depaule, a été publié en 2009 par le Centre International de Poésie de Marseille. Il vient de publier chez Le Taillis Près une Anthologie de la poésie contemporaine palestinienne, édition bilingue traduite par Antoine Jockey.